Université d’automne

Appel à communication

Date limite : 30 septembre 2021

Université d’automne de l’EUR FRAPP

« Les communautés interprétatives ou dis-moi comment tu lis, et je te dirai qui tu es »

Lieu : Université Paris Est Créteil

Dates : du 16 au 20 novembre 2021

Organisateurs : EUR FRAPP et LÉA

Appel pour le 30 septembre 2021

Dis-moi ce que tu lis, et comment tu lis, et je te dirai qui tu es. Peut-on examiner de manière théorique mais aussi concrète, à l’aide d’exemples, de case studies, le fonctionnement d’une « communauté interprétative » (interpretive community), pour reprendre l’expression de Stanley Fish dans son ouvrage Is There a Text in This Class? The Authority of Interpretive Communities, 1980, dans une perspective croisant les approches littéraires, historiques, philosophiques, juridiques, politiques ? L’université d’automne organisée du mardi 16 au samedi 20 novembre 2021 par l’École Universitaire de Recherche (EUR) du Grand Paris FRAPP « Francophonies et Plurilinguismes : Politique des langues » (ANR-18-EURE-0015 FRAPP) à l’Université Paris Est Créteil, prendra la forme d’interventions d’enseignants-chercheurs titulaires (en matinée) et de doctorant.e.s ou étudiant.e.s en Master 2 l’après-midi.

Elle comportera un volet de 2 (à 3) journées portant sur les littératures (françaises, francophones, étrangères, comparées), afin d’examiner les manières de lire, manières de dire « nous ». Le texte est-il une chose « communautaire » ? Mais si c’est le cas, y a-t-il des textes sans communauté ? peut-il y a avoir une communauté sans communautarisme ? Il s’agira de décrire le fonctionnement littéraire d’une « communauté interprétative », en prenant en compte, parmi les axes possibles,      

1/ la question de la comparaison : ce qui est tout de suite perçu comme comparable, et ce qui ne l’est pas, pourrait bien être un marqueur d’appartenance « communautaire ». Dis-moi quels auteurs tu regroupes pour un exercice de littérature comparée, et je te dirai quelle est ta communauté, et comment fonctionne ta communauté

2/ la manière dont tel ou tel groupe de lecteurs et de lectrices définit, par sa façon de lire et d’expliquer les textes, son appartenance « communautaire » ; l’on pourra ainsi observer une « communauté de lecteurs » en quelque sorte de l’extérieur. Le poisson rouge dans son bocal pense que son bocal est l’univers : si le poisson pouvait aller dans un autre bocal, et observer celui qu’il habitait de l’extérieur, quelle ne serait pas sa surprise… La question des « communautés interprétatives » est la question de l’agité du bocal, en somme. 

3/ Il n’est pas certain, enfin, que le mot français « communauté » d’où est dérivé « communautarisme », soit une traduction valide de l’anglais community, et ce passage d’une langue à l’autre peut être interrogé.

Dans le cadre de l’EUR FRAPP, cet appel est ouvert aux doctorant.e.s et étudiant.e.s (Master) en littératures (françaises, étrangères, comparées…), droit, histoire, philosophie, langues, science politique. 

Projet innovant de formation à la recherche, labellisé et financé par le Programme des Investissements d’Avenir (PIA) de l’État, l’EUR du Grand Paris FRAPP offre un cursus interdisciplinaire d’excellence, en Master et en Doctorat, qu’elle permet d’adosser à un programme scientifique inédit sur les relations entre pouvoir et langage. En comparant les francophonies plurielles à d’autres situations de plurilinguisme, il s’agit de construire une appréhension aiguë des interactions entre politique des langues, imaginaires et enjeux géopolitiques et biopolitiques du monde contemporain. L’axe de spécialisation « Communautés Imaginées », au cœur de cette EUR, prend appui sur la conception de la nation comme communauté imaginée que propose Benedict Anderson. Les langues sont ainsi replacées dans une géographie mondiale et plurilingue et dans un contexte de mobilités et migrations qui met en jeu les identités et interroge les imaginaires nationaux.

Les frais de transport, logement et repas seront pris en charge par l’EUR FRAPP pour tous les intervenants, mais le nombre de places est limité.

Merci d’envoyer pour le 30 septembre 2021 une proposition (200-250 mots) de présentation (durée 20 minutes) ainsi que quelques lignes de présentation à l’adresse suivante : univ2021eurfrapp@gmail.com  

Pour le volet littéraire, cette rencontre est organisée en collaboration avec Franc Schuerewegen  et Maria Cabral pour « LÉALire en Europe Aujourd’hui ! ». Intervenants confirmés : Franc Schuerewegen (Anvers), Vincent Jouve (Reims), Aniko Adam (Budapest), Maria Cabral (Braga – U. Minho), Romain Bionda (Lausanne), Nicolas Aude (Nanterre), Karen Haddad (Nanterre), Vincent Ferré (UPEC)

Alors qu’un « péril »  menaçait les études littéraires (Todorov, 2007) mais que d’autres voix en appelaient à la capacité de réinvention de son objet indisciplinaire (Citton 2007), un groupe européen d’enseignants-chercheurs spécialistes de littératures française et francophone, comparées, avec un intérêt commun pour la lecture littéraire, ont saisi ce moment fructueux de crise pour constituer, dès 2008, une communauté inter-universitaire autour d’un projet qui, depuis, n’a cessé de croitre : LÉA ! Lire en Europe Aujourd’hui. Le Groupe LÉA !  s’est développé autour de deux activités articulées : la recherche (colloques, journées d’études, séminaires) et l’enseignement (universités d’été), dans une série de projets européens tous articulés à la question de la lecture littéraire. Cette communauté francophone de recherche-enseignement présente donc la richesse d’une diversité européenne et inter-culturelle attentive aux devenirs de la littérature et à son enseignement et nourrie des enjeux actuels et sociétaux qui l’interpellent : l’inclusion, l’écologie…

Appel pour le 30 septembre 2021

Réponses : vers le 5 octobre

Dates : du mardi 16 au samedi 20 novembre 2021


Comité d’organisation : Franc Schuerewegen et Maria Cabral pour « LÉA ! Lire en Europe Aujourd’hui ! » ; Vincent Ferré pour l’EUR FRAPP (UPEC)

Comité scientifique : direction de l’EUR FRAPP (Yolaine Parisot, Vincent Ferré), Comex (Fanny Gallot, Sandrine Kablan, Isabelle Léglise, Laure Clément Wilz, Graciela Villanueva) et les doctorant.e.s de l’EUR FRAPP ; Franc Schuerewegen et Maria Cabral pour « LÉA ! Lire en Europe Aujourd’hui ! »

%d blogueurs aiment cette page :